Get Adobe Flash player
Informations
Yann Artus Bertrand
Partenaires
Commentaires récents
    Newsletter
    Compléter avec votre email

    Accueil

     

     

    Nos grands patrons propriétaires de nos hypermarchés communiquent bio, se parent d’un verni vert et cherchent à nous faire prendre conscience du suremballage. Mais en réalité le suremballage ne serait il pas synonyme de surcout de fabrication.

     

    Voilà donc un moyen élégant de sensibiliser le consommateur en le culpabilisant afin de lui faire passer la pilule du surprofit. En effet, sans emballage le coût de revient diminue en revanche le prix de vente lui n’a pas varié. Bravo monsieur, encore une très fine pirouette médiatique pour réaliser encore plus de profit.

     

    Si vous étiez réellement conscient de l’appauvrissement de notre planète, vos marques de distributeur affichant fièrement le logo bio n’utiliseraient pas d’huile végétale de palme, vous ne le savez peut-être pas mais l’huile de palme (peu couteuse) génère une véritable déforestation. Votre démagogie est stupéfiante, la complicité et l’acharnement publicitaire vous aide à apparaître aux yeux du commun des mortels comme de super héros de la préservation de la planète.

     

    Quand allez-vous adopter une vraie politique de préservation de la nature, oubliant de ce fait la notion de profit maximum. Prenez conscience que la plus grande richesse n’est pas celle qui vous possédez dans votre portefeuille. Arrêtez de nous mentir et peut –être de vous mentir pour avoir bonne conscience.

     

    Construisons tous ensemble un monde équilibré, respectueux et durable.

     

    phytothérapie